Collectif de Protection des Cyclistes

PDA
Messages : 1
Inscription : 07 sept. 2017, 13:25
Etes vous un humain ou un programme ? : Je suis une femme

Collectif de Protection des Cyclistes

Messagepar PDA » 07 sept. 2017, 14:10

Bonjour,

Avez-vous un groupe de réflexion concernant une organisation collective de protection des cyclistes ?

Je suis cycliste comme la plupart de mon entourage et je subis régulièrement des aggressions de la part des automobilistes allant d'insultes à de véritables courses poursuites dans la ville. Certains automobilistes agissent en toute impunité avec une volonté de nuire face aux cyclistes, sauf qu'une voiture lancée à plusieurs kilomètres à l'heure face à une personne en vélo est tout aussi dangereuse voire plus qu'une attaque à l'arme blanche. La voiture a une telle place prédominante dans l'esprit collectif et physiquement sur les routes qu'une seule minorité composée surtout de cyclistes se rend compte de ces aggressions graves, dangereuses et quotidiennes. Certaines solutions proposées vont dans le bon sens telles que la réalisation de pistes cyclables mais un changement en profondeur des mentalités protègerait véritablement les cyclistes.

Pour un tel changement, après avoir essayé la discussion constructive avec les automobilistes sans succès, les insultes en retour, l'ignorance sans aucun impact sauf beaucoup de frustration de mon côté, je pense que seule une sanction juridique systématique des comportements à risque des automobilistes calmeraient leurs esprits échauffés. S'ils agissent de la sorte c'est sans doute : 1 - de l'ignorance involontaire ou non du code de la route et des droits des cyclistes (nous avons le droit de rouler sur une route sans piste cyclable sans pour autant rouler dans le caniveau et ils ont le devoir de nous doubler avec 1m de distance minimun, ils doivent donc attendre patiemment s'il n'y a pas la place de doubler); 2- une impunité totale lorsqu'ils nous aggressent et prennent la fuite. Les exemples à ce titre sont disponibles en vidéos, il y en a dans ce forum, et dans de nombreux témoignages.

Juste pour rappel 2 extraits du Code de la route sur le dépassement et la fuite des conducteurs :
Lorsque les cyclistes se font dépasser : Article R414-4
I. - Avant de dépasser, tout conducteur doit s'assurer qu'il peut le faire sans danger.
II. - Il ne peut entreprendre le dépassement d'un véhicule que si :
1° Il a la possibilité de reprendre sa place dans le courant normal de la circulation sans gêner celle-ci ;
2° La vitesse relative des deux véhicules permettra d'effectuer le dépassement dans un temps suffisamment bref.
3° Il n'est pas lui-même sur le point d'être dépassé.

III. - Il doit, en outre, avertir de son intention l'usager qu'il veut dépasser.

IV. - Pour effectuer le dépassement, il doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l'usager qu'il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s'en approcher latéralement à moins d'un mètre en agglomération et d'un mètre et demi hors agglomération s'il s'agit d'un véhicule à traction animale, d'un engin à deux ou à trois roues, d'un piéton, d'un cavalier ou d'un animal.

V. - Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions des II à IV ci-dessus est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

VI. - Tout conducteur qui contrevient aux dispositions des II à IV ci-dessus encourt également la peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.

VII. - Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.

En cas d'aggression et de fuite, les dispositions relatives au délit de fuite commis par le conducteur d'un véhicule sont fixées par les articles 434-10 et 434-45 du code pénal ci-après reproduits :
" Art. 434-10-Le fait, pour tout conducteur d'un véhicule ou engin terrestre, fluvial ou maritime, sachant qu'il vient de causer ou d'occasionner un accident, de ne pas s'arrêter et de tenter ainsi d'échapper à la responsabilité pénale ou civile qu'il peut avoir encourue, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende.

Lorsqu'il y a lieu à l'application des articles 221-6 et 222-19, les peines prévues par ces articles sont portées au double hors les cas prévus par les articles 221-6-1,222-19-1 et 222-20-1. "

" Art. 434-45-Les personnes physiques coupables du délit prévu par l'article 434-10 encourent également la suspension, pour une durée de cinq ans au plus, du permis de conduire, cette suspension ne pouvant pas être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle. "


S'il y a un groupe de travail sur ce sujet, cela m'intéresse fortement. J'aimerais agir avant que quelqu'un de mon entourage ou moi-même ne subissent un accident fatal face à une voiture.

Revenir vers « Le vélo à Lyon, discussions générales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit